Soudan

Sudan flag

Le Soudan est l’un des plus grands pays d’Afrique ; il possède une superficie de 1 886 068 km2 et une population de 40 235 000 habitants (2015).

Selon de récents rapports (FAO, 2015), le Soudan compte 97 303 961,26 hectares disponibles pour l’agriculture, les forêts et les pâturages, dont 73 % sont effectivement cultivés, soit une étendue équivalant à 38 % de la superficie totale du pays.

Des évaluations en cours effectuées par la Corporation nationale de sylviculture montrent que la couverture forestière s’élève à 11 % de la superficie totale de terres, alors que l’objectif est d’atteindre un pourcentage d’au moins 25 à 30 %.

Dans certains États, la couverture végétale est estimée à seulement 4 ou 6 %, ce qui rend ces zones vulnérables en termes de désertification accélérée et d’érosion provoquée par le vent.

La diminution de la couverture végétale se fait au détriment des populations vivant dans ces zones, et menace leurs moyens de subsistance, y compris les petits ruminants, le bétail et les chameaux.

La couverture végétale, sous forme de forêts et de pâturages, représente le facteur amortisseur ou la résilience des communautés face aux crises corrélées avec les phénomènes en lien avec le changement climatique, dont les sécheresses, les inondations saisonnières, les changements de températures et les tempêtes.

Engagement de restauration

Engagement de restauration: 
En cours de discussion
Date confirmé: 
2017
Interventions prioritaires: 

À déterminer par le biais des évaluations d’opportunités de restauration

Alignement avec objectifs nationaux: 

La restauration contribuera aux objectifs nationaux existants :

  • Réduire la pauvreté en impliquant les communautés locales dans les interventions prévues par les programmes et les bénéfices de la RPF
  • Stabiliser la production d’aliments afin d’assurer la sécurité alimentaire
  • Adopter une approche de gestion intégrée des terres dans la planification
  • Développer l’économie par le biais d’une production durable de produits non ligneux
  • Contribuer à l’adaptation au changement climatique et à l’atténuation de ses effets
Appuis possibles d’AFR100: 
  • Forger des connexions avec les priorités permanentes en matière de santé, d’éducation, d’eau et d’autres secteurs
  • Évaluer les bénéfices de la restauration pour les communautés locales
  • Contribuer à l’organisation d’un atelier national permanent permettant de définir un objectif d’hectares à restaurer
  • Aider à établir un conseil soutenant le point focal de l’AFR100 afin d’évaluer les opportunités nationales de restauration et planifier leur mise en œuvre